Les Grandes Alliances

                                                  

                                                     LE DOCTEUR PIERRE BEAUBIEN

Pierre Beaubien est né à la Baie-du-Febvre au mois d'Août 1796. Fils de Jean-Louis Beaubien et de Marie-Jeanne Robidas Manseau, il est l'arrière-petit-fils de Michel Trotiier dit Beaubien, seigneur de la Rivière-du-Loup-en-Haut. Entré au séminaire de Nicolet à l'âge de 15 ans, il y étudie jusqu'à la fin de l'année 1815. Pendant que Jean-Baptiste Beaubien, son lointain cousin, s'installe à Chicago, Pierre entre au Collège du Montréal où, après une année de philosophie, il décide d'aller étudier la médicine en France. Quatre ans plus tard, ayant completé avec succès ses études classiques, il obtient le baccalauréat ès lettres de l'Acadèmie de Paris. Le 16 Août 1822, la même institution lui décerne un doctorat en medicine. Il revient chez lui au cours de l'automme de 1827, pour faire valoir ses diplomes et obtenir le droit de pratiquer la medicine au Québec, ce qui est accordé le 28 Février 1828.

À 32 ans, Pierre Beaubien est l'un des célibataires le plus instruits de son temps et le premier Canadien d'origine français à détenir un doctorat en médicine. Ses connaissances dépassent le cadre scientifique. Il s'entrésse à tous les aspects de la vie : musique,litérature,commerce,politique....

Quand il revient au Canada, l'Abbé Roque, son ancien professeur qui eut beaucoup d'influence dans les cercles religieux de Montréal, fait nommé médecin aux Sulpiciens et les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame, ainsi qu'à l'Hôpital Général et à l'Hôtel-Dieu de
Montréal.

Il epousa Justine Casgrain, le 11 mai 1829. Elle était la fille de Pierre Casgrain, seigneur de Rivière-Ouelle et le frère de l'Honorable Charles Eusebe Casgrain. Le couple s'etablit à Montréal où onze enfants vont naître. Six sont morts en bas âge, un autre s'est noyé vers l'âge de 20 ans et quatre ont atteint l'âge adulte. Louis Joseph Benjamin Beaubien est le seul à s'etre marié et à avoir assuré la présence à Montréal des descendants de Pierre Beaubien et de Justine Casgrain.

Le nom de Pierre Beaubien, qui introduisit le stéthoscope au Canada est associé avec l'Ecole de médicine et de chirurgie de Montréal. Au moment de la formation offficielle de l'École, en 1849, Pierre Beaubien est lun des cinq médecins qui la dirigent. Une trentaine d'années plus tard, l'institution sera intégrée à succurale Montréalaise de L'Unviersité Laval.

Au cours de la période de l'union, Beaubien est devenu actif dans la politique. Il a représenté Montréal à l'Assemblée Législative de la province du Canada de 22 Novembre 1843 - 23 Septembre 1844. Il a été défait par George Moffatt en 1844, mais a gagné de nouveau à Chambly en 1848 et a représenté jusqu'à Juillet 1849. Dans l'ensemble, il s'assit avec les réformistes, et a favorisé le développement des moyens de communication. Au cours de ces années, il a été impliqué dans la politique municipale à Montréal, servant de conseiller de 1843 à 1846 et de devenir un conseiller municipal en 1847.

Pierre Beaubien avait foncières substantielles dans extermité est de Montréal et de Côte-des-Neiges où se trouve le cimetière actuel de Côte-des-Neiges, Montréal, Côte-Sainte-Catherine et Côte-Saint-Louis et la plupart de la ville d'Outremont. Une grande partie de la terre qu'il avait achetés chez les Sulpiciens en 1844. Il est mort le 9 Janvier 1881, à Outremont dans la residence de son fils, l'Honourable Louis Beaubien. Justine Casgrain l'a suivi, au mois d'Octobre 1882. Dr. Pierre Beaubien is the father of the Honourable Louis Joseph Benjamin Beaubien

                                    HONOURABLE LOUIS JOSEPH BENJAMIN BEAUBIEN


Louis Joseph Benjamin Beaubien est né à Montréal, le 27 Juillet 1837, et après avoir étudié, comme son pére, au College de Montréal, il consacre son temps et ses énergies au dévelopment des terres familiales qu'il est le seul à pouvoir mettre en valeur. Situées sur le flanc nord de Mont Royal, ces prorpiétés lui permettent de s'affirmer peu à peu comme agronome compétent et comme le gentleman-farmer que sa fortune lui permet d'être. Il voyage en France et en Angleterre où il achéte du bétail et des chevaux pur sang. Il préside la Société d'Agriculture du comté d'Hochelaga, il est rédacteur au journal L'Ordre et il n'est pas une question d'intérêt agricole qui ne suscite son intérêt ou son intervention.

En 1867,Louis Beaubien fait son entrée en politique à titre de depute conservateur pour la circonscription d'Hochelaga. Pendant toute la période 1867-1874 où les députés sont contraints à la double représentation au féderal et au provincial il siège à la Chambre des Communes, à Ottawa et à l'Assemblée Législative, à Québec. Au cours des mandants qu'il assume ensuite jusqu'en 1886, il représente ses électeurs au Parliament du Québec où le poste d'orateur lui est plusieurs fois confié.

Il n'abuse pas de la parole qui lui est donnée, mais il s'en sert pour défendre systématiquement les causes de l'agriculture et de l'éducation. La volonté de coloniser les regions encore vierges, afin de retenir la population à l'intérieur des frontièrs du Québec, l'incitera à défendre le tracé de nouvelles voies de chemin de fer, véritables outils de communication vers les territoires en développement. Comme son père, il exprimera son atttachement à ses compatriotes en acceptant, en 1882 la présidence de la Société Saint Jean Baptiste de Montréal, dont l'objectif principal est l'éducation populaire. En 1886, des problèmes de santé l'obligent à abandonner temporairement ses activités politiques.

Il se présente de nouveau en 1891 et en 1892, et se voit alors confier le portefueille de l'Agricullture et de la Colonisation, Il occupera ce poste jusqu'en 1867, non sans avoir réalisé le project d'une école d'agriculture, inaugurée à Saint-Hyacinthe en 1893.
En 1846, son père avait participé à la foundation de la Banque d'epargne de la cité et du district de Montréal. En 1900 l'honourable Louis Beaubien jette les bases de la Banque provincial du Canada et, la même année, il reprend le rênes de la Societé Saint Jean Baptiste. Vers le milieu de sa carrière, il figurait parmi les quinze Canadiens Français les plus riches, sa fortune étant évaluée à un plus de un demi-million de dollars.

À l'heure de la retraite, il se consacra à ses affaires personnelles, aux clubs et associations don't il était membre, ainsi qu'aux mouvements de lutte contre les maladies infantiles et la tuberculose. En 1875, il avait participé à la foundation d'Outremont don't il était l'un des propriétaires le plus considérables. C'est là qu'il est mort, le 19 Juillet 1915

                                                        SUZANNE LAURETTA STUART


Lorsque, le 31 Mai 1864, Louis Joseph Beaubien, fils de Pierre Beaubien et de Marie Justine Casgrain, épouse Suzannne Lauretta Stuart dans la Cathédrale Notre Dame de Québec, deux grandes familles croisent leur destin, deux familles qui ont marqué la vie littéraire, politique, judiciaire et sociale du pays,deux familles bourgeoises qui leurs intérêts ont plusieurs fois rapprochées. Suzanne Lauretta Stuart avait donné naissance à treize enfants don't huit, quatre fils et quatre filles, vivaient encore à mort de leur père. Suzanne Lauretta Stuart est décédée à Outremont, le 27 Février 1936.

Née du marriage d'Andrew Stuart et Charlotte Elmire Aubert de Gaspé, Suzanne Lauretta va transmettre à ses descendants un héritage remarquable. Parmi ses ancêtres, Charles Legardeur de Tilly, qui fut Gouverneur de Trois Rivières de 1648 à 1650, puis membre du Conseil Souverain, le corps administratif le plus important de la colonie française. Les ancêtres de Lauretta Stuart dans son arbre généalogique également la Juchereau de la Ferté, Coulon de Villiers, Tarieu de Lanaudière, Jarret de Verchères, Duperrron Baby, Aubert de Gaspé et Charles Le Moyne de Longueuil et Châteauguay, père du célèbre Pierre Le Moyne d'Iberville et pionnier de Ville-Marie.

 

Une grand merci à ceux qui ont aimablement contribué à notre histoire en photo. Si vous souhaitez contribuér une photo numérique,s'il vous plait envoyer à : lawbeau@hotmail.com.
Many thanks to those who have kindly contributed to our family photo history. If you would like to contribute a digital photo,please send to : lawbeau@hotmail.com